BIOS

NICK HUARD

ANIMATEUR D’ATELIERS ET CRÉATEUR DE CAPTEURS DE RÊVES POUR LE PROJET DE CANADA 150 INTITULÉ CAPTEUR DE RÊVES

L’artiste mi’kmaq Nick Huard est né à Restigouche dans le clan de l’Ours. Après avoir passé sa petite enfance dans une réserve de la Gaspésie, il a été envoyé dans deux pensionnats, l’un anglais et l’autre français, ce qui a eu pour effet de lui faire apprendre les deux langues officielles, qu’il parle avec aisance, mais aussi, malheureusement pour lui, de lui faire perdre sa langue maternelle, le mi’kmaq. Il a par la suite fréquenté le Collège Bourget à Rigaud, au Québec. Il tient de son grand-père sellier et bottier et de son père maître-ébéniste de respecter profondément sa culture et l’environnement. Il a travaillé pendant de nombreuses années comme preneur de son respecté et recherché pour la télévision et le cinéma, ce qui l’a mené dans le monde entier et dans des endroits éloignés du Nord. Pendant ses déplacements, il a mis en commun avec les nombreuses personnes qui l’accompagnaient non seulement ses compétences techniques, mais aussi ses connaissances en matière de survie et de protocole. Nick crée des capteurs de rêves depuis de nombreuses années et il se consacre à son art depuis déjà un certain temps. Ses capteurs de rêves sont fabriqués à la main à partir de matériaux naturels et traditionnels (cuir cru, turquoises polies, coquillages, os) et aucun animal n’est tué ou mutilé pour obtenir les éléments servant à leur fabrication.



NICK HUARD

MARY FRANCIS MOORE

DIRECTRICE ARTISTIQUE ADJOINTE POUR LA SAISON 2017 DU CENTRE DES ARTS DE LA CONFÉDÉRATION; ANIMATRICE D’ATELIER ET AUTEURE POUR LE PROJET CAPTEUR DE RÊVES

Mary Francis Moore est une artiste et créatrice de théâtre primée qui possède de multiples talents. Elle a co-signé et mis en scène la pièce One Thing Leads to Another, qui a remporté le prix Dora, pour le Young People’s Theatre. Elle a aussi co-signé et mis en scène (avec Annabel Fitzsimmons et Alison Lawrence) Bittergirl, dans laquelle elle a aussi joué, qui a eu un énorme succès à Toronto, au Royaume-Uni et à New York. La comédie musicale dont elle a co-signé le livret vient d’être publiée et est maintentant jouée partout au Canada. Mary Francis a été mise en nomination en tant qu’actrice pour un Dora et a créé d’autres rôles dans de nombreuses nouvelles pièces canadiennes. Elle possède un baccalauréat en beaux-arts avec spécialisation en enseignement du théâtre de l’Université Concordia de Montréal et a enseigné partout au Canada pendant plus de 20 ans. Elle a été directrice de la formation au Magnus Theatre et artiste en résidence chargée de l’enseignement au Young People’s Theatre. En sa qualité d’artiste-résidente, elle a animé des ateliers créés sur mesure pour des centres de détention, des hôpitaux, des bibliothèques, des établissements de santé mentale, de nombreux groupes œuvrant en santé communautaire et des programmes de justice alternative, notamment l’Hôpital des enfants malades (SickKids), le Wesway Community Service Agency, la maison Ronald McDonald, le Mino Bimaadiziwin Centre, le Boys and Girls Club de Thunder Bay et centre communautaire de Sioux Lookout, pour ne nommer que ceux-là. Elle est une cofondatrice et une animatrice du programme Voices of Young Women, financé par le Conseil des arts de l’Ontario et mis en œuvre pendant dix années dans tous les conseils scolaires de l’Ontario. Elle a créé en collaboration avec des jeunes des projets et des ateliers qui leur étaient destinés dans divers théâtres, y compris le Nightwood Theatre, le Canadian Stage, le Tarragon Theatre, le Théâtre Passe Muraille, le Soulpepper Theatre, le Centaur Theatre et le Centre des arts de la Confédération.


MARY FRANCIS MOORE

YVONNE MOSLEY

CONCEPT INITIAL, COLLABORATION AU PROJET ET ASSISTANCE CINÉMATOGRAPHIQUE

Depuis les années 1970, Yvonne s’intéresse au cinéma en tant que véhicule servant à raconter des histoires. Cette passion qui l’a conduite d’un océan à l’autre du Canada et dans le monde entier lui a permis de donner la parole à des gens et à des lieux souvent ignorés. Yvonne a travaillé à la radio et à la télévision de la Canadian Broadcasting Corporation pendant six années comme réalisatrice, auteure et recherchiste sur de nombreux plateaux comme celui du Jerry Lewis Telethon, de Gzowsi and Company et d’émissions spéciales sur Star Trek. Elle a aussi travaillé dans le secteur privé comme auteure et réalisatrice pour des émissions de télévision et des événements spéciaux, notamment l’investiture d’un gouverneur général du Canada, et des vidéos d’entreprise comme Strategic Orientation - SECAL pour Alcan qui lui a valu un prix. Au cours des vingt dernières années, Yvonne a réalisé des documentaires pour la télévision, incluant The Man Who Loves Trees (CTV); Le monde de par chez nous (SRC); Coming Home to Prince Edward Island (CBC Atlantic); et World Heritage by the Sea (CBC). Elle a commencé à se passionner et à s’intéresser aux collectivités autochtones dans les années 1970 en Colombie-Britannique et cette passion l’a suivie en Nouvelle-Écosse.Elle a aussi travaillé pour l’Institute of Integrative Science and Health de l’Université du Cap-Breton, pour qui elle a réalisé la vidéo Two Eyed Seeing qui décrit une méthode permettant de mettre en harmonie les façons dont les Autochtones et les Occidentaux voient la science.

Yvonne a travaillé avec toutes les communautés autochtones d’Unama’ki (Cap-Breton). Depuis 2005, ses liens étroits avec la Première Nation de Membertou se sont matérialisés, entre autres, par l’organisation d’événements spéciaux et la réalisation de documentaires visant à mettre en valeur les traditions, la culture et la science, ainsi que par la conception et la réalisation de Dreams of the Children of Membertou, un projet auquel elle a travaillé pendant sept ans et qu’elle a terminé en 2012. En tant que membre de la délégation des médias qui accompagnait la la tournée spirituelle autochtone organisée en France et en Belgique par Anciens Combattants Canada, elle a été reçue dans le Mi’kmaw Native Friendship Centre en 2005. Depuis lors, Yvonne a réalisé de nombreux courts métrages et organisé des événements spéciaux qui portent sur les histoires des jeunes, des anciens combattants et des aînés, dont Listen!, ainsi que des émissions spéciales télévisées en direct comme Héros méconnus / Unsung Heroes, qui en est maintenant à sa sixième année d’existence et dont le Mi’kmaw Native Friendship Centre est le fer de lance. Yvonne est une alliée sûre du Friendship Centre, et a à cœur de l’appuyer dans son importante mission d’informer les Canadiens sur la vie et les expériences des Autochtones. Le projet This Is What I Wish You Knew en témoigne. Ce projet donne à 50 Autochtones de la ville d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, la possibilité de s’exprimer au moyen de l’argile et de la vidéo.


YVONNE MOSLEY

BOB FOSTER

DIRECTEUR MUSICAL DU FESTIVAL DE CHARLOTTETOWN; SUPERVISEUR MUSICAL POUR LE PROJET CAPTEUR DE RÊVES

Bob Foster est un compositeur, musicien et directeur musical canadien qui a remporté de nombreux prix. Son travail dans des théâtres de partout au pays lui a valu d’être mis en nomination pour les prix Dora, Sterling et Betty Mitchell et de recevoir le prix Greg Bond Memorial pour ses réalisations exceptionnelles dans la catégorie comédie musicale (prix Betty Mitchell, Calgary). Bob a assuré la direction musicale d’innombrables pièces montées par Mirvish Productions, le Theatre Calgary, Drayton Entertainment, Stage West (Calgary et Mississauga), le Citadel Theatre et le Festival de Charlottetown. Bob a aussi exercé ses talents de compositeur et de musicien en dehors de l’univers du théâtre en jouant et en tournant avec Mae Moore, Paul Brandt, l’Orchestre philharmonique de Calgary, Bo Diddly et Gay Delorme. De plus, sa collaboration aux premiers albums de Jann Arden à titre de musicien et d’auteur-compositeur lui a valu trois CD platines. Bob Foster est l’actuel directeur musical du Festival de Charlottetown du Centre des arts de la Confédération.


BOB FOSTER